Chronique d'été : chapitre #7 🍍

Publié le par Lulucorne♡

Hey !

Voici comme prévu le chapitre 7 de la chronique d'été, avec un "précédemment" pour vous rappeler la fin du chapitre 6. Bonne lecture ! 

PRECEDEMMENT : "Elle dévala les escaliers de pierres et soudain..."

je vis que toutes les filles du lagon s'étaient réunies en cercle sur la plage. Je me fis une place entre une fille à tresse et Lempika. Cette dernière commença :
- Voila Talassia, une fille de notre âge. Elle vient de France et elle s'est échouée ici hier matin suite à une glissade sur son paquebot...
Elle continua de raconter mon histoire, mes malheurs, mon espoir. Des "Oh ma pauvre !" et des "Je suis sincerement désolée." fusèrent de tout cotés. Mais un flot de questions remplaca bien vite ce sujet de conversation. Ma vie, mon histoire en France... Je fis aussi plus ample connaissance avec chacune des filles du groupe, toutes aussi sympa et attentionée les unes que les autres. Nous passâme la matinée à parler puis vint l'heure de déjeuner. Noa, la fille à tresse, ne fesait que parler de Kalia, la cuisinière.
- Il faut a-b-so-lu-ment que je te la présente, répetait-elle sans arrêt.
Malgré leur générosité, je me sentais un peu perdu entre toute ces filles qui connaissais l'île par cœur... Mon arrivée parmis elles avait été un peu trop rapide, je crois. Lempika et Sipeina l'avaient remarqué et s'empressèrent de voler à mon secours.
- Ne te replie pas sur toi même, me dit cette dernière.
- Ne t'inquiète pas pour moi, répondis-je en faisant un demi-sourire qui devait sans doute trahir mon inquiétude.
Nous nous levâmes toutes en même temps et je suivis le groupe jusqu'à l'endroit paradisiaque (celui avec la petite cascade) où Lempika m'avait mener. Près d'une table de bois , un groupe de femme s'affairait, des paniers, des seaux ou des bols dans les bras. Des petites filles, chacune d'une dizaine d'années, les aidaient. Derrière la table, une femme un peu plus jeune que les autres coupait une mangue en petits carrés. Elle était entourée de corbeilles de fruits, de légumes, de plats tous plus appétissants les uns que les autres et d'ustensiles de cuisine en bois et en fer. Elle portait une toque en paille décorée d'une hibiscus orange. Noa était toute excitée :
- C'est Kalia, C'EST KALIA ! s'écria-t-elle. Viens vite !
Elle me prit par le poignet et me tira tellement vite que si mes mains n'avaient pas existé, j'aurais buté contre la table et je l'aurais renverser. En me relevant de mon vol plané, je vis que la cuisinière était deja en train de taper la discute avec Noa.
- Aÿa Kãlíåa ! dit Noa avec un accent étrange.
- Aÿa Nøã ! lui répondit la cuisinière avec le même accent.
- Je te présente Talassia, continua mon amie. Je pense que Næma t'en a parlé.
Kalia fit oui de la tête puis se leva dans ma direction :
- Aÿa Tãlassɨåa ! Bɨenvenue à Hɨɮɨsςʊs Isʟaռժ, et plus particulièrement à Hʊռaʍa Bɛaςh !
Un peu intimidée, j'essayai de reproduire l'accent, sans succès :
- Aýaa Kælïãa ! Mercì pøʊr võtrɛ åccueuɨʟ.
Je fis un sourire puis demandai si je pouvais aider. Kalia accepta, puis me donna un panier que je devais remplir d'écume.
- D'écume ?! chuchotai-je à Noa. Mais ça n'a aucun sens !
- Je comprends que tu trouves ça bizarre, me répondit-elle, je vais demander à Kalia de te trouver une tache plus appropriée. En attendant, pourrais-tu aller goûter l'eau pour moi ?
J'acquiessai, donnai mon panier à mon amie et partie sur la plage. Je ne savais pas bien ce que signifiait l'expression "goûter l'eau". Était-ce vraiment la goûter ? Par réflexe, je mis mon pied gauche dans une petite vague pour "tester" la température. L'eau était tellement chaude que je m'y enfonçai très vite jusqu'à la taille. Noa s'en aperçu et éclata de rire. Elle me rejoint, et toutes les autres filles l'imitèrent. On commença une bataille d'eau. Elle dura très longtemps, jusqu'à ce que Kalia nous rappelle à l'ordre. On sortit aussitôt de l'eau en pressant nos vêtements pour en faire sortir l'eau salée. Kalia nous tendit à chacune un petit plateau en bambou avec notre repas dessus. Moi, j'avais une salade de fruit exotique, des tranches d'une viande qui m'était inconnu et un cocktail dans une moitié de noix de coco. On se dirigea toutes vers un banc de sable au milieu de l'eau et on s'y assit en cercle. On commença à parler du programme du reste de la journée : d'abord, on irait me chercher une tenue présentable. Ensuite, on grimperait jusqu'au sommet du plus grand arbre de la jungle qui donnait apparament une vue imprenable sur toute l'île, puis on irait voir le coucher du soleil sur les falaises de l'Anthropes. Le soir, ce sera dîner autour du feu avec une des meilleures spécialités de Kalia, et on me remettrait mon hibiscus correspondante. Avoir son hibiscus correspondante est une sorte de cérémonie où l'on t'attribue une hibiscus d'une certaine couleur et d'une certaine forme, qui correspond à ton tempérament, ta personnalité. L'hibiscus est normalement attribué à 12 ans, mais là, j'étais un cas d'exception.

Lorsque nous nous levâmes pour aller me chercher une tenue, j'aperçu une fille qui discutait avec un groupe de jeunes. Elle était assise sur un coussin posé sur un tronc d'arbre et riait aux éclats d'une voix mielleuse. Elle avait des yeux océans maquillés de bleu et ses longs cheveux dorés et bouclés tombaient en cascade sur ses épaules. Elle portait une longue robe bleu avec une ouverture sur le devant et un bandeau blanc et bleu dans ses cheveux. Elle était loin de nous mais je réussissait à distinguer son visage, tant il rayonnait de beauté. Puis cela me rappela un lointain souvenir...

 *•Flashback•*

- Au revoir, Kelly ! dit maman en faisant un dernier signe à ma camarade avant de fermer la porte.

Le sourire radieux qui s'était dessiné sur ses lèvres en présence de Kelly s'effaça dès que son regard tomba sur moi. Elle soupira d'un air méchant.

- Si seulement tu étais comme elle ! grogna-t-elle en tournant le verrou. Si belle, si jolie... On ne fera jamais rien de toi, Talassya.

Elle se tourna vers moi.

- JAMAIS RIEN !

"CLAC !"

La gifle que je venais de me prendre n'était que mon quotidien. Mais le fait que mes parents ne m'aiment pas m'avait mis hors de moi. Et pire, ils voulaient que je sois quelqu'un d'autre. Au lieu de monter au grenier comme je dois le faire après chaque baffe, je restai là en soutenant son regard. Je me pris une deuxième gifle, mais je soutenais toujours le regard de ma mère, et cette fois ci en souriant insolemment.

*•Retour à la réalité•*

J'étais encore abasourdie après ce flashback quand je me rendis compte que Noa me secouait comme un prunier.

- Talassya ? TALASSYA !

- Hein ? euh... quoi ?

- On va demander à quelqu'un de te prêter quelques vêtements en attendant qu'on couse les tiens. Tu veux bien aller chercher un peu de bois pour ce soir ?

- Oui, ok.

Je m'enfonçai un peu plus dans la jungle pour trouver du bois. Une fois que j'eus ramassé un beau petit tas, je me rendis compte que j'étais aller un peu trop loin. Je me mis alors à courir mais je me pris les pieds dans je-ne-sais-quoi et tomba à terre en lâchant toutes les bûches.

- Ça va ? demanda une voix.

Je relevai la tête et vis, debout devant moi,...

 

Voilà ! Eh oui je vous laisse sur votre faim, mais il faut bien un peu de suspense ! J'espère que vous avez aimé ! 

 

Luvh luvh <3

Chronique d'été : chapitre #7 �

Publié dans chronique d'été, 7, été, lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tendance Chieuse 03/07/2016 20:38

Et soudain voilà un magnifique jeune homme :p ou un petit animal :p
Non je ne sais pas j'imagine :) Moi aussi j'écris des histoires mais je ne les ai pas encore publié, peut être bientôt qui sait ? J'aime beaucoup ta façon d'écrire, c'est léger et reposant et les fautes d'orthographe sont extrêmement rares, en tout cas si tu arrives à retranscrire sans te perdre une civilisation entière sans que ça fasse retour dans le passé chapeau ! Mais pour l'instant tu me donnes envie de lire la suite et de découvrir ton monde imaginaire :)
Bisous,
E.

Lulucorne♡ 03/07/2016 22:31

Ton commentaire me fait super plaisir ;D j'adorerais que tu publies tes histoires ! la suite de la mienne arrive bientôt en tout cas :) bisous <3

Louise 01/07/2016 19:51

Tu devrais te créer un compte Wattpad. Le but de ce site/appli c'est de publier des histoires de façon amateur et de lire celles des autres sur une plateforme dans le style d'un réseau social mais ce qu'on poste n'est ni une photo ni une vidéo c'est une partie de son histoire. Bref, j'en ai parlé sur mon blog. Vas voir si ca t'intéresse !
leblogdelouisette.over-blog.com

Lulucorne♡ 02/07/2016 19:55

Merci beaucoup pour cette info ;) j'irai voir